1 févr. 2017

En septembre 2009 une mère qui, après avoir suspecté des violences sexuelles à l'encontre de son enfant, a signalé ses suspicions auprès d'autorités judiciaires, s'est vue condamnée pour diffamation.

L’image contient peut-être : texte
En septembre 2009 une mère qui, après avoir suspecté des violences sexuelles à l'encontre de son enfant, a signalé ses suspicions auprès d'autorités judiciaires, s'est vue condamnée pour diffamation.
La Cour Européenne vient de condamner la Finlande pour violation de l'article 10, la liberté d'expression: "Invoquant l'article 10 (liberté d'expression) de la Convention, Mme M.P. affirmait que la procédure en diffamation avait violé sa liberté d'expression, car elle aurait introduit ses plaintes de bonne foi et n'aurait agi que pour remplir son devoir de protéger sa fille.
ici http://hudoc.echr.coe.int/fre-press…

Transmis par : SOS Les Enfants 24/01/2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire